NOTRE ENVIRONNEMENT

Le Diois

A la frontière des Alpes et de la Provence, cerné par de nombreux cols, le Diois offre une diversité biologique et climatique exceptionnelle. Son climat hésite entre la rigueur des montagnes toutes proches et la douceur de la méditerranée. Tour à tour, les immenses champs de primevères printanières, les couleurs éblouissantes des cultures de lavande estivales, l’océan de lumière automnale, et les sommets enneigés hivernaux modifient le paysage au rythme des saisons. Immuable dans ces paysages changeants : le Glandasse qui du haut de ses 2041 mètres surplombe fièrement toute la vallée.

Le parc naturel régional du Vercors

Situé dans le Parc Naturel Régional du Vercors, l’Herbier du Diois bénéficie en outre d’une nature authentique, préservée depuis 1970 ! Plus de 206 000 hectares de forêts, de plaines, de rivières mais aussi d’alpages et de cultures sont ainsi protégés d’éventuelles activités humaines destructrices. Conséquence : une richesse faunistique et floristique unique, avec 72 espèces de mammifères dont le loup, 140 espèces d’oiseaux nicheurs dont le vautour fauve et plus de 1800 espèces végétales dont 75 orchidées sauvages. Parmi nos fournisseurs, nombre d’entre eux bénéficie ainsi d’un environnement naturel et vivant, loin bien loin des sites de pollution et des grands centres urbains.

La Drôme : premier département bio de France !

Territoire de tradition agricole, et notamment des herbes aromatiques (tilleul, lavande, thym, hysope, sarriette, mélisse, menthe, sauge…), la diversité des sols et des climats permet la culture de nombreuses plantes. Le Diois est également un des territoires pionniers pour la culture biologique. C’est d’ailleurs grâce à l’Herbier du Diois, via la ferme du « Touret », que le bio s’installe sur ces pentes du Vercors, en 1979. Aujourd’hui, les cultures bio ou en conversion bio représentent 30% de la surface agricole utile locale (contre 2,5 % au niveau national) et réunissent un important groupe de producteurs (650 dans la Drôme en 2010) et de transformateurs (plus de 300 dans le département), essentiellement dans les plantes aromatiques et médicinales. Dans la commune de Châtillon-en-diois où se trouve notre entreprise, plus de 60% des terres sont en culture biologique. La commune et l’Herbier du Diois viennent également d’être primés au niveau national par la ligue EnR France pour sa production d’énergie d’origine solaire au regard de sa population (250 kW/c pour 575 habitants).

Le projet Biovallée

Le Diois se trouve désormais au cœur du projet de Bio-vallée, qui vise à faire de la Drôme une référence nationale en matière de développement durable. Lancée par les communautés de communes du Val de Drôme et du Diois, cette initiative s’inscrit dans les Pôles d’Excellence Rurale proposés par l’Etat. Parmi les objectifs de ce projet : atteindre 50% d’agriculteurs et de surfaces en agriculture biologique en 2015 ; proposer 80% d’aliments biologiques ou locaux dans la restauration collective d’ici 2015 ; ne plus détruire de sols agricoles pour l’urbanisation dès 2015 ; ou encore couvrir dès 2020 les consommations énergétiques des ménages par la production locale d’énergie renouvelable.
L’Herbier du Diois s’inscrit donc tout naturellement dans ce grand projet. Son nouveau bâtiment écologique a d’ailleurs reçu une aide de soixante deux mille euros dans le cadre de Biovallée, en tant que transformateur de produits biologiques.
Pour un bilan en 2014, voir le document ci-dessous:

e904ce8b74

La Bio dans la biovallée