Le houblon

Humulus lupulus L.

Cannabaceae

Le houblon est une des rares lianes des régions tempérées qui peut atteindre 10 à 12 m de long. La plante est dioïque : avec des pieds mâles et des pieds femelles. Sur ces derniers apparaissent des cônes ovoïdes très parfumés et recouverts d’une résine collante appelée lupuline.

Ces cônes sont utilisés pour aromatiser la bière depuis le XIIéme siècle car ils apportent l’amertume recherchée, améliore la qualité de la mousse et permettent au breuvage de mieux se conserver.

Le nom latin de cette plante, humulus, vient de « humus », en latin, qui désigne la terre riche et fraiche que la plante affectionne.

La culture du houblon s’est développée en Alsace et dans le Nord, en particulier en Flandre, grande terre de bières, ce qui lui a valu le nom de « vigne de Nord ». Le houblon est cultivé sur de grandes perches et à l’automne les tiges sont coupées et triées pour récolter les cônes avant fécondation, au moment où ils sont le plus riches en arômes.
Cette culture, qui a fait vivre des milliers de personnes, a beaucoup régressé et seule une trentaine d’hectares sont encore cultivés dans les monts des Flandres.

En herboristerie, on emploie aussi les cônes pour lutter contre les troubles du sommeil, la nervosité et les états de stress. Cette action sédative est connue de longue date ; il était d’ailleurs conseillé aux récolteurs de houblon de chanter pour ne pas s’endormir aux pieds des plantes !
Traditionnellement, on utilisait le houblon pour faciliter le sommeil des enfants en glissant des cônes dans l’oreiller ou le doudou.

Une autre propriété a été découverte en partie par les récolteuses de houblon qui voyaient leurs cycles perturbés car les cônes de houblon contiennent de phyto-œstrogènes, analogues à certaines hormones féminines. L’utilisation du houblon est  bénéfique à la femme pendant la période de la ménopause, car il diminue l’intensité des bouffées de chaleur, améliore le sommeil et réduit la pilosité. Chez l’homme, la consommation importante de bière provoque une gynécomastie (gonflement des seins) mais limite la chute des cheveux …

En raison de cette action hormonale, le houblon est contre-indiqué en cas de mastoses, d’antécédents de cancer du sein ou de cancers hormono-dépendants.

Voici une recette du nord de la France qui permet de préparer une bière de ménage, faiblement alcoolisée et désaltérante, à consommer cependant avec modération.

Bière de ménage

20 l d’eau
Une poignée de racine de chicorée
250 g d’orge maltée
35 g de houblon
25 g de levure
Mettre l’eau dans un grand récipient (historiquement une lessiveuse !).
Mettre dans un sac en tissu la chicorée, l’orge et le houblon ; plonger celui-ci dans l’eau et faire bouillir une demi-heure.
Laisser refroidir.
Le lendemain, ajouter la levure que vous aurez préalablement délayée dans un peu d’eau tiède. Bien mélanger la bière obtenue.
Mettre en bouteille en ajoutant une cuillère à café de sucre en poudre par bouteille.
Laisser reposer une semaine avant de consommer

Notre effort écologique
39 698 KM
Kilomètres à vélo
électricité produite
547 519 kwh
électricité consommée