Le pavot de Californie

Eschscholzia californica Cham

Papaveraceae

Le pavot de Californie, ou eschscholzia, est une plante originaire du sud-ouest de l’Amérique du Nord.Il figure sur l’emblème de l’état de Californie, où se trouvent les plus belles populations de la plante, comme dans la réserve naturelle de la vallée de l’antilope dont les collines deviennent littéralement oranges au moment de la floraison.

Les indiens de Californie utilisaient cette espèce pour soulager les douleurs de dents ou de ventre, avec le suc de la plante ou la plante mâchée. Ses vertus calmantes étaient déjà connues ; l’infusion était utilisée pour faire dormir les bébés par exemple. La plante fumée avait, elle, la réputation de provoquer l’euphorie.Les femmes Cahuilla, une tribu indienne du Colorado, utilisaient son pollen de couleur comme maquillage.

Sa découverte par les européens date de 1820, période de grandes expéditions naturalistes. C’est le poète et naturaliste franco-allemand Adelbert von Chamisso qui en fait la description et pour honorer son compagnon de voyage, le docteur Johann Friedrich von Eschscholt, il lui donne le nom de Eschscholzia.

Importé en Europe pour l’ornement, ses propriétés médicinales seront étudiées bien plus tard.

Parente du pavot à opium, Papaver somniferum, l’eschscholzia partage avec cette plante les propriétés calmantes, sédatives et antalgiques. Le pavot de Californie ne possède pas de dérivés opiacés, comme la morphine,  et ne provoque pas d’accoutumance.

A l’inverse du pavot à opium, son utilisation aux doses usuelles est sans risque particulier et sans effet secondaire notable.
Le pavot de Californie facilite l’endormissement, diminue les réveils nocturnes, apaise la nervosité et les troubles associés (maux de têtes ou douleurs digestives par exemple).
Il est déconseillé pendant la grossesse et l’allaitement (il a été employé pour stopper la lactation).

Le pavot de Californie est aujourd’hui un hôte fréquent de nos jardins, où il amène couleur et gaité. C’est une espèce de culture facile, peu exigeante en eau, à semer de préférence dans un endroit chaud et sec. En supprimant les fleurs fanées, on peut prolonger la période de floraison pendant tout l’été.
Cette fleur est sensible au gel mais se ressème abondamment dans les bonnes conditions.

Pour l’utilisation en herboristerie, il ne faut récolter que les variétés simples, de couleur orange.
Le sud de la France est la principale région de production de la plante pour les compléments alimentaires ou les médicaments de phytothérapie.

Une tisane pour des nuits paisibles

Préparer un mélange avec
Eschscholzia (partie aérienne) 20g
Tilleul (bractée) 40g
Mélisse (feuille) 40g
A préparer en infusion, 5g pour un mug.
A prendre en fin de journée, après le travail par exemple.
Convient à l’adulte et à l’enfant de plus de 6 ans.

Notre effort écologique
39 698 KM
Kilomètres à vélo
électricité produite
547 519 kwh
électricité consommée