Agriculteurs et cueilleurs

Sur cette page, vous retrouverez une compilation des questions les plus souvent posées ainsi que toutes les informations que nous pensons intéressantes pour vous installer, vous convertir à l’agriculture biologique ou devenir cueilleurs.

Vous pouvez également poser des questions à l’aide du lien ci-dessous :

POSEZ VOTRE QUESTION !

FAQ

Question 1 : Comment faire certifier en bio mes plantes issues de cueillette ?

Soit vous êtes un agriculteur déjà certifié en agriculture biologique et dans ce cas les plantes issues de cueillette doivent figurer sur votre certificat bio. Si les plantes cueillies ne figurent pas sur votre certificat, demandez à votre organisme certificateur de les rajouter (avant cueillette bien sûr !) Normalement, si vos sites de cueillette sont situés sur vos parcelles bio, l’ajout de plantes ne doit pas vous couter plus cher.

Si vous n’êtes pas agriculteur bio, vous devez passer via une déclaration de cueillette. Ce document est simple à compléter, mais il doit être rempli 2 mois avant la première cueillette ! Ce document est à compléter chaque année. Vous devrez également joindre une carte de localisation de tous vos sites de cueillette. Pour cela vous pouvez utiliser un plan cadastral, une carte IGN, Géoportail … Au moment de vos récoltes, sur le terrain, il faudra aussi tenir à jour un cahier de cueillette. Ce cahier précise les jours de cueillette, les sites, les plantes collectées et le rendement quotidien.

Vous obtiendrez la déclaration de cueillette vierge à compléter auprès de votre acheteur. Et c’est lui qui paie les frais de certification biologique, chaque année. La première année de livraison et de certification, vous recevrez la visite d’Ecocert qui viendra auditer les sites de cueillette, de séchage et de stockage. Ensuite les audits auront lieu sur une moyenne d’une fois tous les 3 ans.

La déclaration de cueillette vous lie à un acheteur. Les plantes certifiées pour un acheteur ne le seront pas pour un autre opérateur économique.  Dans cette démarche, l’entreprise est responsable de la certification biologique des plantes qu’elle achète. C’est pourquoi, avant d’entamer la démarche de nombreuses questions vous seront posées sur vos pratiques de cueillette, sur le voisinage des sites de cueillette, sur la propreté des séchoirs, sur la protection des plantes contre les rongeurs, les insectes ou autres animaux domestiques … l’entreprise viendra elle aussi visiter votre site de cueillette, pas systématiquement la première année mais très rapidement quand même.

Question 2 : Achetez-vous exclusivement des plantes aromatiques certifiées en Agriculture Biologique ?

Oui nous achetons exclusivement des plantes certifiées en agriculture biologique. Nous ne sommes ni acheteur de plantes en conversion vers l’agriculture biologique, ni acheteur de plantes cultivées « comme en bio » mais sans certificat !

Les valeurs de l’Herbier-du-Diois sont fondamentalement écologiques. Chaque jour nous faisons en sorte que notre activité industrielle ait un impact minime et maitrisé sur notre environnement. Notre bâtiment écologique en est la preuve quotidienne. C’est dans nos gènes et c’est pourquoi tout naturellement nous défendons les valeurs de l’agriculture biologique.

Pourquoi produire bio ?

  • Pour améliorer la fertilité et l’activité biologique des sols
  • Pour cultiver des variétés et des espèces adaptées à nos sols et à notre climat
  • Pour ne pas polluer les eaux, les sols, les agriculteurs, la biosphère
  • Pour favoriser la biodiversité
  • Fournir à l’homme et à l’animal des aliments sains, de composition nutritionnelle équilibrée et sans résidus toxiques …

Pour pouvoir commercialiser ses produits en agriculture biologique, l’agriculteur s’engage à respecter le cahier des charges européen bio en vigueur et à soumettre son exploitation à des audits effectués par l’organisme certificateur de son choix.

L’Herbier-du-Diois a choisi de travailler avec l’Organisme de Contrôle Ecocert, mais vous pouvez choisir parmi les 10 organismes certificateurs agrées par l’Institut National de l’Origine et de la qualité (INAO).

NomIdentifiantAdresseTéléphoneSite internet
Biotek AgricultureFR-BIO-17Route de Viélaines – 10120 ST POUANGE03.25.41.64.96www.biotek-agriculture.fr
Bureau Alpes ContrôlesFR-BIO-153, Impasse des Prairies – 74940 ANNECY-LE-VIEUX04 50 64 99 56www.certification-bio.fr
Bureau veritasFR-BIO-1060 avenue du Général de Gaulle – Le Guillaumet – 92046 LA DEFENSE CEDEX01 41 97 00 74https://filiereagro.bureauveritas.fr/
Certipaq BioFR-BIO-0952 avenue des Iles – 74000 ANNECY04.50.88.18.76
04.73.17.33.80
www.certipaqbio.com
CertisFR-BIO-13Immeuble le Millepertuis – Les Landes d’Apigné – 35 650 LE RHEU02.99.60.82.82www.certis.com.fr
CertisudFR-BIO-1270, avenue Louis Sallenave – 64000 PAU05 59 02 35 52www.certisud.fr
Contrôle UnionFR-BIO-1916 rue Pierre Brossolette – 76600 LE HAVRE02.35.42.77.22www.control-union.fr
Ecocert France SASFR-BIO-01BP 47 – 32600 L’ISLE JOURDAIN05 62 07 34 24http://www.ecocert.fr/agriculture-biologique/
Eurofins certificationFR-BIO-18Immeuble Odyssée, 2-12 rue du chemin des Femmes – 91300 MASSY01.69.10.88.91www.eurofins.fr/certification
QualisudFR-BIO-166 rue Georges Bizet – 47200 MARMANDE05 53 20 35 60www.qualisud.fr

Un contrôle par an est réalisé sur rendez-vous, auquel s’ajoute des contrôles inopinés (en moyenne un tous les deux ans). Après vérification des factures, des cahiers d’enregistrement des pratiques et réalisation de prélèvements, le contrôleur établit un rapport de contrôle et indique les éventuelles anomalies (ou écarts) constatées. Lorsque les éventuelles anomalies auront été corrigées et que l’agriculteur en aura apporté la preuve à l’organisme, celui-ci délivre le certificat de conformité avec la liste des produits certifiés bio.

Si vous vous posez la question de passer en bio, n’hésitez pas à rencontrer d’autres producteurs bio, à vous former et à réaliser un diagnostic de conversion vers la bio. Pour cela contacter votre groupement d’agriculture biologique et ou votre chambre départementale d’agriculture.

Question 3 : Quelles plantes produire en France pour l’Herbier du Diois ?

C’est toujours long de répondre à cette question.

Bien sûr nous manquons toujours de plantes cultivées en France pour satisfaire nos clients. Mais avant de rechercher des plantes, nous cherchons d’abord des agriculteurs avec qui travailler dans la durée.

Pour nous il est primordial que le fournisseur et l’entreprise partagent des valeurs communes comme l’autonomie dans le travail, le respect de l’environnement et des salariés, le principe d’amélioration continue et le partage des risques.

Par conséquent nous accordons un temps non négligeable à cette prise de contact. Souvent nous proposons au porteur de projet de nous rendre visite à l’Herbier-du-Diois, tout simplement pour prendre le temps de faire connaissance.

Si nous cherchons des nouveaux fournisseurs c’est parce que des plantes manquent et/ou que des filières sont en plein développement. Ce n’est jamais pour enlever le marché à agriculteur car vous proposeriez par exemple un prix de vente inférieur ou d’autres conditions plus avantageuses.

Les plantes à produire pour l’Herbier-du-Diois sont celles pour lesquelles la demande client est supérieure à l’offre fournisseur. Pour vous aider à choisir les plantes à implanter nous étudions ensemble les contraintes agronomiques de votre ferme, le matériel de production et de transformation à votre disposition, vos possibilités d’irrigation, de séchage et de stockage, vos disponibilités de planning… Plutôt que de vous remettre une liste de plantes, identiques pour tous, nous vous proposons un accompagnement personnalisé, presque sur mesure !

Après plantation vous pourrez bénéficier de notre expérience de production, acquise au fil des ans chez nos fournisseurs et sur notre ferme.