Le bio à l’âge de raison

Le monde consacre un dossier entier sur le bio, qui représente aujourd’hui 2,5% du marché alimentaire français, jusqu’à 10% pour certaines catégories comme le lait ou les œufs. Les achats de produits bio ont augmenté de 13% en 2013. « Mais ce succès ne porte-t-il pas en germe un risque de déracinement du bio ? », interroge la journaliste, avant d’évoquer l’industrialisation du bio, avec les questions des importations et des normes sociales. Toutefois, ces chiffrent cachent en réalité une situation préoccupante, avec une baisse des conversions depuis près de deux ans. « Les surfaces certifiées et engagées en conversion en bio n’ont progressé que de 2,8 % en 2013, après une progression de 85 % en cinq ans », analyse la journaliste. En outre, un millier de « déconversions » ont eu lieu en 2013, essentiellement en grandes cultures et en viticultures. Le dossier évoque également le cas de l’Allemagne, où la demande n’a jamais été aussi forte, mais où nombre d’agriculteurs bio jettent l’éponge faute de prix en baisse.
Source : Blandine Milcent, Le Monde, 14 juillet 2014

Notre effort écologique
39 698 KM
Kilomètres à vélo
électricité produite
547 519 kwh
électricité consommée