Nos 200 espèces cultivées dans notre jardin botanique se distinguent en quatre sortes de plantes. Les vivaces (une centaines), les bulbes (une dizaine), les plantes sensibles au froid que nous rentrons dans des pots l’hiver (environ vingt-cinq) et les annuelles (une cinquantaine).

C’est pour celles-ci que l’arrivée de la serre cette année a changé la vie de notre collègue Mélanie ! Livrée en pièces détachées, le montage a été quelque peu complexe… Mais elle a fini par prendre forme et a même résisté aux vents violents de ce milieu de printemps 🙌.

Le premier bénéfice que nous en tirons : celui de pouvoir partir de la graine. Donc être autonomes, mais surtout avoir des plants plus adaptés au climat que ceux achetés dans les serres chauffées. Plus de problèmes liés au transport, nos plants sont tout jolis tout beaux, et Mélanie peut choisir de les planter lorsque le climat le permet. Autre point non négligeable : les plants ont pu bien grandir avant de faire faces aux attaques de limaces !

Enfin, dernier avantage : la foire aux plants pour les salariés (youpi) ! Ce mois-ci, nous avons pu nous partager les quelques plants restants. Au-delà des tomates, du basilic et de quelques fleurs, certains vont découvrir dans leur jardin la plantation de quinoa, de tabac, de chia ou d’ashwaganda… On vous en dira des nouvelles 😉.

Notre effort écologique
39 698 KM
Kilomètres à vélo cette année
électricité produite cette année
547 519 kwh
électricité consommée cette année