« La crise agricole, qui secoue nombre d’agriculteurs étranglés financièrement par des prix bas et des charges élevées, suscite un afflux de conversions », affirme la journaliste Laurence Girard au terme de son enquête. Si l’on se fie aux chiffres publiés par l’Agence Bio en février 2016, les surfaces engagées en agriculture bio ont bondi de 17% en un an et le marché des produits bio a progressé de 10% en 2015. En 2009, avec la chute des prix du lait, de nombreux éleveurs avaient franchi le pas. Désormais, « ce sont non seulement les éleveurs qui se pressent au portillon, mais aussi les céréaliers touchés par des rendements moyens et des prix des céréales déprimés ». Effet collatéral : les aides à la conversion et au maintien en agriculture biologique sont dépassées, voire déjà épuisées dans certaines régions.

Source: Laurence Girard, Le Monde, 25 février 2016

Notre effort écologique
39 698 KM
Kilomètres à vélo
électricité produite
547 519 kwh
électricité consommée