Ashwagandha

Withania somnifera (L.) Dunal

Solanaceae

L’ashwagandha est un arbuste originaire d’Asie où il pousse dans les régions arides de l’Inde, du Pakistan ou encore du Sri Lanka. Il possède des fruits semblables à des petites tomates et une racine tubéreuse, qui est la partie la plus active de la plante.

C’est une des principales plantes de l’Ayurveda, médecine traditionnelle et philosophie très ancienne, qui prend ses racines en Inde il y a plus de 5000 ans. En langue sanskrit « ayur » signifie vie, et veda « connaissance ».

Ce système de santé considère que  les organismes vivants sont composés de cinq éléments (eau, terre, feu, air et éther) qui se combinent pour donner trois « forces biologiques » appelées les doshas : VATA (ether + air), PITTA (feu + eau), KAPHA (eau + terre). Chaque individu naît avec une proportion propre de chaque dosha. Pour vivre en bonne santé avec cette constitution de base, cette médecine préconise de choisir des aliments, des activités et des plantes qui sont à l’opposé des doshas prédominant.
Les plantes utilisées en ayurvéda sont ainsi répertoriées en fonction de leur action sur ces forces biologiques. L’ashwagandha est reconnu pour apaiser Vata et Kapha mais en excès, il va augmenter Pitta.

Son nom en sanskrit signifie « qui à l’odeur du cheval », non pas en référence à son parfum mais à son pouvoir de donner la force d’un cheval. Il est parfois appelé ginseng indien, au regard de ses propriétés de stimulant immunitaire. Il permet à l’organisme de mieux affronter l’effort, la fatigue, le stress, ou les changements de rythmes. Cette action est doublée d’une action apaisante et améliorante du sommeil.

C’est aussi un antioxydant, un antiinflammatoire et un stimulant de la mémoire, ce qui confère à l’ashwagandha une action globale de lutte contre le vieillissement.L’ashwagandha est utilisé en cosmétique naturelle, en particulier dans les crèmes anti-âge car il favorise la régénération cutanée et protège la peau des agressions en raison de son pouvoir antioxydant.

Des études récentes ont démontré une activité anti tumorale de la plante, en complément des thérapies classiques ce qui ouvre encore d’autres utilisations à cette plante déjà employée depuis des centaines d’années !

Au jardin de l’herbier du Diois, nous cultivons l’ashwagandha afin de l’étudier. Il y pousse comme une plante annuelle, car il ne supporte pas le gel. Il produit facilement des fruits en une saison, ce qui nous permet de récolter des graines pour l’année suivante. Ces graines rejoignent notre index seminum, qui permet les échanges avec d’autres jardins botaniques

Notre effort écologique
39 698 KM
Kilomètres à vélo
électricité produite
547 519 kwh
électricité consommée