Les fraudes nous demandent de rappeler l’ensemble du fenugrec d’origine égyptienne issu des récoltes 2009-2010-2011 et qui ne serait pas encore consommé (JORF n°0161 du 13 Juillet 2011 page 12156). Une décision qui fait suite à l’affaire bordelaise où 7 personnes ont été intoxiquées via des graines de fenugrec germées égyptiennes. Nos lots avaient été analysés par des laboratoires indépendants qui n’avaient détecté aucune contamination par E Coli. Tous les lots vendus en poudre avaient été de surcroit passés dans notre machine à débactériser, à plus de 100°c (à cette température, la bactérie E Coli ne peut survivre). Une analyse microbiologique supplémentaire sur 6 germes (dont E coli) s’étaient également avérée négative. Nous avions donc fait le nécessaire pour proposer un produit sûr et sans risque. Malgré cela, nous avons dû rappeler tous nos clients concernés (même ceux qui l’utilisaient en macération alcoolique !) pour leur demander de rapatrier leurs produits afin que nous puissions les détruire devant huissier.

Notre effort écologique
39 698 KM
Kilomètres à vélo
électricité produite
547 519 kwh
électricité consommée