Relaxe du vigneron condamné pour refus d’usage de pesticides

En juin 2013, un arrêté préfectoral rendait obligatoire les pulvérisations d’insecticides sur l’ensemble des vignobles de la Côte d’Or, pour cause de cicadelle, un insecte vecteur de la maladie de la flavescence dorée de la vigne présent en Saône et Loire. Emmanuel Giboulot, vigneron en biodynamie à Beaune, avait refusé d’obtempérer, arguant qu’aucun foyer n’avait été identifié dans son département et qu’il procédait à des vérifications systématiques de tous ses pieds de vigne. Condamné en avril 2014 à 1000 euros d’amende, il a finalement été relaxé par la cour d’appel de Dijon jeudi 4 décembre. « Ces pulvérisations reviennent à détruire une partie de la faune auxiliaire, tout ce qui génère les équilibres de nos vignobles, sachant que nous cultivons des parcelles en bio depuis 43 ans ! », a précisé l’agriculteur, soulignant que ces collègues doivent désormais procéder à des traitements acaricides supplémentaires à cause de cette obligation.
Source : Bastamag, Mediapart, Le Monde, 4 décembre 2014

Notre effort écologique
39 698 KM
Kilomètres à vélo
électricité produite
547 519 kwh
électricité consommée